mardi 17 décembre 2013

Société de consommation et esclavage moderne ?

En 1931 et alors âgé de 25 ans, l'anglais Aldous Huxley écrit en quatre mois seulement "Le Meilleur des Mondes" ("Brave New World"). Il y présente de manière utopique sa vision du futur de la société de consommation alors émergente. Son livre décrit notamment une société divisée en castes, dont les individus naissent artificiellement et dont l'éducation s'avère entièrement conditionnée selon le groupe auxquels ils appartiennent.

80 ans plus tard, l'une de ses citations revient au goût du jour et interroge sur notre société actuelle :
"Grâce au contrôle des pensées, à la terreur constamment martelée pour maintenir l'individu dans un état de soumission voulu, nous sommes aujourd'hui entrés dans la plus parfaite des dictatures, une dictature qui aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s'évader, dont ils ne songeraient même pas à renverser les tyrans. Système d'esclavage où, grâce à la consommation et au divertissement, les esclaves auraient l'amour de leur servitude."

Alors, qu'en pensez-vous ? Huxley précurseur visionnaire ou résolument trop pessimiste ?